Lire. Comprendre. Vivre
- La Parole de Dieu -

Le dimanche suivant

Vingt-neuvième Dimanche du Temps Ordinaire

2019-10-20

Vingt-neuvième Dimanche du Temps Ordinaire


Vingt-neuvième Dimanche du Temps Ordinaire

ANNÉE C

Première Lecture : Exode 17, 8-13

Psaume : Psaume 120 (121), 1-8

Deuxième Lecture : 2 Timothée 3, 14 - 4, 2

Évangile : Luc 18, 1-8

PRIER

Psaume 120 (121), 1-8

Je lève les yeux vers les montagnes :
d’où le secours me viendra-t-il ?
Le secours me viendra du Seigneur
qui a fait le ciel et la terre.

Qu’il empêche ton pied de glisser,
qu’il ne dorme pas, ton gardien.
Non, il ne dort pas, ne sommeille pas,
le gardien d’Israël.

Le Seigneur, ton gardien, le Seigneur, ton ombrage,
se tient près de toi.
Le soleil, pendant le jour, ne pourra te frapper,
ni la lune, durant la nuit.

Le Seigneur te gardera de tout mal,
il gardera ta vie.
Le Seigneur te gardera, au départ et au retour,
maintenant, à jamais.

LIRE LA PAROLE

PREMIÈRE LECTURE
Exode 17, 8-13

En ces jours-là, le peuple d’Israël marchait à travers le désert. Les Amalécites survinrent et attaquèrent Israël à Rephidim. Moïse dit alors à Josué : « Choisis des hommes, et va combattre les Amalécites. Moi, demain, je me tiendrai sur le sommet de la colline, le bâton de Dieu à la main. » Josué fit ce que Moïse avait dit : il mena le combat contre les Amalécites. Moïse, Aaron et Hour étaient montés au sommet de la colline. Quand Moïse tenait la main levée, Israël était le plus fort. Quand il la laissait retomber, Amalec était le plus fort. Mais les mains de Moïse s’alourdissaient ; on prit une pierre, on la plaça derrière lui, et il s’assit dessus. Aaron et Hour lui soutenaient les mains, l’un d’un côté, l’autre de l’autre. Ainsi les mains de Moïse restèrent fermes jusqu’au coucher du soleil. Et Josué triompha des Amalécites au fil de l’épée.

DEUXIÈME LECTURE
2 Timothée 3, 14 - 4, 2

Bien-aimé, demeure ferme dans ce que tu as appris : de cela tu as acquis la certitude, sachant bien de qui tu l’as appris. Depuis ton plus jeune âge, tu connais les Saintes Écritures : elles ont le pouvoir de te communiquer la sagesse, en vue du salut par la foi que nous avons en Jésus Christ. Toute l’Écriture est inspirée par Dieu ; elle est utile pour enseigner, dénoncer le mal, redresser, éduquer dans la justice ; grâce à elle, l’homme de Dieu sera accompli, équipé pour faire toute sorte de bien. Devant Dieu, et devant le Christ Jésus qui va juger les vivants et les morts, je t’en conjure, au nom de sa Manifestation et de son Règne : proclame la Parole, interviens à temps et à contretemps, dénonce le mal, fais des reproches, encourage, toujours avec patience et souci d’instruire.

ÉVANGILE
Luc 18, 1-8

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples une parabole sur la nécessité pour eux de toujours prier sans se décourager : « Il y avait dans une ville un juge qui ne craignait pas Dieu et ne respectait pas les hommes. Dans cette même ville, il y avait une veuve qui venait lui demander : ‘Rends-moi justice contre mon adversaire.’ Longtemps il refusa ; puis il se dit : ‘Même si je ne crains pas Dieu et ne respecte personne, comme cette veuve commence à m’ennuyer, je vais lui rendre justice pour qu’elle ne vienne plus sans cesse m’assommer.’ » Le Seigneur ajouta : « Écoutez bien ce que dit ce juge dépourvu de justice ! Et Dieu ne ferait pas justice à ses élus, qui crient vers lui jour et nuit ? Les fait-il attendre ? Je vous le déclare : bien vite, il leur fera justice. Cependant, le Fils de l’homme, quand il viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre ? »

ENTENDRE LA PAROLE

Le thème: « Conduits à Dieu »

Tous les croyants ont besoin du pouvoir de Dieu pour persévérer dans la foi et la vivre. Cependant, un tel pouvoir ne peut venir que du contact avec Dieu. La liturgie d’aujourd’hui offre plusieurs suggestions sur la manière d’établir et de maintenir ce contact.

Sur le chemin menant à la terre promise, les Israélites devaient traverser les territoires contrôlés par les Amalécites, une tribu nomade vivant dans les déserts du Sinaï. Comme les Amalécites ne voulaient pas des Israélites sur leurs terres, la perspective d’une confrontation militaire devenait inévitable. La lecture d’aujourd’hui décrit la bataille entre les deux groupes et montre comment Dieu intervint une nouvelle fois pour sauver son peuple de la destruction.

Josué et ses soldats à eux seuls ne pouvaient rien contre le pouvoir militaire supérieur des Amalécites. Conscient de cela, Moïse tendit la main vers le ciel dans un geste de prière et de supplication. Et, tant que ses mains restaient étendues, les soldats israélites triomphaient au combat. Quand les mains de Moïse tombèrent d'épuisement, les soldats israélites perdaient leur force sur le terrain. On peut voir dans ce scénario, Moïse agir comme un canal ou un tuyau à travers lequel la force divine affluait vers les soldats.

Pour aider l'affaiblissement de Moïse, Aaron et Hour se sont tenus à ses côtés et ont supportaient ses bras pour s'assurer qu'ils restent tendues vers le ciel. Cette stratégie a fonctionné et c’est ainsi qu’après une journée de bataille, Josué et ses soldats ont vaincu les Amalécites. Les Israélites étaient en sécurité et le chemin menant à la terre promise était alors ouvert.

Cette histoire livre un message instructif. Seul Dieu peut sauver et protéger son peuple d'un ennemi supérieur. Cependant, la puissance de Dieu descend et renforce la communauté lorsque ses membres travaillent ensemble. La lecture d’aujourd’hui montre un tuyau construit par plusieurs personnes à travers lesquelles le pouvoir de Dieu a fonctionné. Un pouvoir qui coulait de Dieu à travers les mains étendues de Moïse, soutenues par celles de deux autres Israélites, pour atteindre finalement Josué et ses soldats sur le champ de bataille.

L'histoire enseigne que la vie de la nation dépend de la collaboration de ses membres pour établir et maintenir un lien avec Dieu. Le bien-être et la survie de la nation ne dépendent jamais d'un effort individuel isolé, mais de la communauté toute entière. Pour les Israélites, leur tuyau vers Dieu était leur communauté.

La deuxième lecture contient les instructions ultérieures de Paul à Timothée. Dans les versets précédents, Paul a fait allusion aux énormes difficultés et souffrances qu’il a endurées au cours de son long service apostolique. Dans ce contexte, les exhortations de Paul à Timothée constituent une forme de partage sur ce qui a donné à Paul le courage et la force de persévérer dans l’apostolat contre toute atteinte.

Premièrement, Paul a souligné que la Sainte Écriture était son guide pour la vie. Formé comme un pharisien dans sa jeunesse, Paul aurait mémorisé de vastes parties de l'Ancien Testament et aurait été entraîné à les interpréter et à les expliquer. Il savait que ces livres sacrés avaient été écrits sous la direction de Dieu. Ils ont été inspirés par Dieu et donnés aux Israélites pour leur apprendre à façonner tous les aspects de leur vie.

Paul a rappelé à Timothée que sa foi en Christ était façonnée par les Écritures de l'Ancien Testament, dans lesquelles les chrétiens trouvaient des prophéties et des passages qui leur permettaient de comprendre Jésus et son œuvre de salut. Par conséquent, Timothée devrait s’appuyer sur les Écritures qui lui permettront d’enseigner et de corriger les erreurs qui se glissaient sans cesse dans sa communauté. Il devrait également se référer aux Écritures pour « se former à la justice », c'est-à-dire pour nourrir sa propre foi et grandir dans le zèle apostolique.

Paul considère les Écritures comme une partie essentielle de la vie et du leadership de Timothée. Ces écrits sacrés doivent lui servir d’intermédiaire qui le lierait à Dieu, afin qu’il puisse comprendre les desseins de Dieu et la manière de guider les autres dans la vie de foi.

Dans la deuxième partie de la lecture, Paul charge solennellement Timothée d’enseigner et de proclamer la Bonne Nouvelle en toutes circonstances, comme il l’a fait lui-même. Encore une fois, la puissance et les conseils pour une entreprise missionnaire aussi courageuse et zélée proviendront des Écritures. Pour Paul, les Écritures inspirées par Dieu servent de canal par lequel Dieu inspire les croyants et les guide sur le chemin du salut.

L’histoire évangélique de la veuve persistante se situe dans le contexte de la promesse faite par Jésus de l’avènement du royaume de Dieu dans sa plénitude quand il reviendra sur terre à la fin des temps (Luc 17,20-37). À la fin de cette histoire, Jésus revient sur le thème de son retour par une question: « Quand le Fils de l’homme viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre ? » Jésus se demande apparemment si ses disciples et les générations futures de chrétiens perdraient la foi en son absence. Combien de vrais croyants y aura-t-il sur la terre quand il reviendra? Il considère que la perte de la foi est une possibilité réelle et raconte l'histoire de la veuve pour faire face à ce danger.

Dans l'histoire, nous trouvons un juge arrogant et impie. Il ne respecte ni Dieu ni les gens, ce qui signifie qu’il ne ressent aucune obligation envers quiconque, y compris envers Dieu et la loi de Dieu. Cet individu ne sera pas obligé de faire quelque chose qu'il ne veut pas. Fidèle à son caractère et négligeant dans ses devoirs, le juge est indifférent aux appels de la veuve à la justice et à la protection contre son adversaire. Enfin, gênée par sa persistance, le juge cède aux supplications de la femme et lui rend justice.

Jésus a expliqué le sens de cette histoire. Il enseigne que si ce juge impie et indifférent a finalement accédé à la demande de la femme, combien plus un Dieu bon et bienveillant écoutera-t-il les demandes et les prières des personnes qu'il aime.

La situation des croyants dans le monde après le départ de Jésus peut être assimilée à celle de la veuve. Elle était non seulement veuve mais aussi seule, au cas contraire, un parent de sexe masculin l'aurait défendue et serait venu voir le juge en son nom. Elle demande justice, ce qui signifie qu'elle a probablement été dépouillée de sa propriété et de ses biens par des parents sans cœur du mari décédé.

Elle est seule au monde et, si justice ne lui est pas rendue, elle souffrira de misère et d’impuissance. Sa prière persistante lui a valu justice et lui a probablement sauvé la vie.

En racontant cette histoire, Jésus montre aux disciples ce qu'ils doivent faire pour maintenir leur foi en son absence - ils ont besoin de prières persistantes pour rester en contact avec lui et avec Dieu. Sans prière, ils seront impuissants et seuls dans ce monde. La prière servira de lien entre les disciples et Jésus. Par la prière, ils percevront dans leur foi jusqu'à son retour.

La liturgie d’aujourd’hui identifie trois voies qui transmettent le pouvoir de Dieu aux croyants, afin de soutenir leur foi. Le premier canal est la communauté qui, comme pour les Israélites dans le désert, fournit le pouvoir nécessaire aux croyants pour maintenir leur foi face aux défis et aux ennemis.

Le deuxième canal est l’Écriture sacrée que Paul a identifiée comme une source d’orientation, d’inspiration et de zèle apostolique pour Timothée et pour tous les autres chrétiens. Enfin, Jésus présente la prière persistante comme moyen de maintenir la foi pendant que les croyants attendent le retour de Jésus. Par ces trois voies, la grâce et le pouvoir de Dieu se répandent sur les croyants afin qu’ils puissent s’exclamer avec le Psalmiste: « Le secours me viendra du Seigneur qui a fait le ciel et la terre. »

ÉCOUTER LA PAROLE DE DIEU

La liturgie de ce dimanche nous fait prendre conscience à quel point nous sommes bénis par la volonté de Dieu de communiquer avec nous. Il nous soutient constamment dans notre voyage à travers la vie en nous donnant sa force et son pouvoir. Il communique également avec nous pour nous aider à naviguer dans les méandres de la vie quotidienne. Ses conseils nous aident à éviter les pièges et les obstacles que nous rencontrons sur le chemin. Pour des raisons qui nous étaient inconnues, Dieu a choisi de nous donner la vie et de nous attirer à lui afin que nous puissions jouir d'une vie toujours plus remplie sur la terre et d'une vie éternelle dans le futur. En tant que chrétiens, cette grande perspective est une véritable bénédiction dans un monde où tant de gens se battent pour trouver un sens à la vie.

Nos temps ont été appelés par beaucoup « l'âge de la laïcité ». Il est vrai que nous vivons à une époque où l’indifférence religieuse s’impose dans de nombreuses régions du monde. Jamais dans l’histoire du monde, il n’y a eu autant d’athées ou de personnes qui n’ont aucun sentiment religieux. C'est sont ceux qui ont perdu le contact avec Dieu. Nous vivons dans cet âge et sommes exposés à cette même tentation. La liturgie d’aujourd’hui nous aide à faire face à ce défi en identifiant trois manières principales de puiser dans la puissance de Dieu et de rechercher sa direction.

Le christianisme s'est développé en tant que religion communautaire. Dès le début, les apôtres, tels que saint Paul, ont établi des communautés chrétiennes où la foi pouvait être pratiquée et protégée. Ils savaient que des chrétiens isolés entourés de la culture païenne puissante et attrayante de cette époque ne peuvent pas survivre à leurs isolement. Ils savaient que la foi ne peut se développer et prospérer que dans la communauté.

Notre époque a également été appelée l'âge de l'individualisme. Cela est certainement vrai alors que la vie dans le monde moderne est passée des familles et des communautés aux individus. Pourtant, c’est précisément dans la communauté que nous sommes invités à renforcer notre foi en la partageant avec d’autres. Comme Moïse, nous « gardons les mains tendues vers le ciel » lorsque nous nous unissons afin que notre foi puisse survivre face aux aspects de la culture moderne qui menacent de la détruire.

Les Écritures maintiennent la communauté chrétienne en vie. Dans la Parole de Dieu, nous trouvons une inspiration et des conseils dans notre voyage à travers la vie. Dieu a choisi de révéler ses pensées et ses projets à travers les Écritures. En lisant les Écritures, en les étudiant et en les méditant, nous entrons en contact avec l'Esprit divin et avec la Personne divine. Ce contact sert à notre éducation. Cela peut être comparé au fait d’être pris par la main et guidé dans la bonne direction par un parent attentionné et soucieux.

La prière est la nourriture de l'âme. Dans la belle histoire de la veuve persistante, Jésus s'est correctement demandé si quelqu'un pouvait survivre en tant que chrétien immergé dans ce monde sans prière. Réalisant ce à quoi ses disciples seront confrontés et ce à quoi nous sommes confrontés aujourd'hui, Jésus exhorte ses fidèles à persister dans la prière, sachant qu’elle seule et le lien avec Dieu peuvent maintenir la foi.

Tandis que la communauté nous soutient et que les Écritures nous guident, la prière nous conduit devant Dieu. La crise de la foi pour beaucoup d'entre nous commence lorsque nous cessons de prier régulièrement. Puisse le puissant message de ce dimanche nous aider à maintenir notre foi et à nous diriger dans la bonne direction avec les autres, jusqu’à ce que nous atteignions le but que Dieu s’est fixé pour notre vie.

ProverbE

« Si les anciens vous laissent un héritage de langage digne, ne l'abandonnez pas pour parler un langage infantile»

AGIR

S’examiner :

Est-ce que je communique avec Dieu quotidiennement? Comment?

Lequel des trois comportements de Dieu décrits dans la liturgie d’aujourd’hui est-ce que j’utilise le plus souvent, et lequel est-ce que je néglige? Pourquoi?

 

Répondre à Dieu :

Au cours de cette semaine, je consacrerai dix minutes de mon temps chaque jour à la lecture des Écritures et à la prière qui sera guidée par le passage que j'ai lu.

 

Répondre à notre monde :

À la suite de mes réflexions précédentes, je prendrai des mesures pour établir et utiliser le canal de communication avec Dieu que j'ai négligé.

Lors de notre rassemblement, nous nous remercierons d'avoir rejoint cette communauté et d'être un canal de communication avec Dieu les uns pour les autres. Comment pouvons-nous le faire encore plus efficacement?

PRIER

Seigneur Dieu, nous te remercions de tendre la main et de communiquer avec nous. Merci de partager ta vie avec nous et de nous guider avec ta Parole. Nourris-nous et soutiens-nous alors que nous marchons à travers cette vie vers la vie éternelle avec Toi. Amen.

 

Textes bibliques reproduits avec l’accord de l’AELF – www.aelf.org

www.facebook.com/lectioyouthnet

www.lectioyouth.net

 

Écouter

Vingt-neuvième Dimanche du Temps Ordinaire

Récemment Ajouté

Vingt-neuvième Dimanche du Temps Ordinaire

Vingt-huitième Dimanche du Temps Ordinaire

Vingt-septième Dimanche du Temps Ordinaire

Vingt-sixième Dimanche du Temps Ordinaire

Bulletin

Inscrivez-vous maintenant et obtenez des nouvelles.

Projet coordonné par

Contact

  • Catholic Biblical Federation General Secretariat 86941 St. Ottilien GERMANY
  • Phone:
    Phone:+49-(0)8193 716900

© 2016-2019 - LectioYouth.net - Tous les droits sont réservés - info@lectioyouth.net